Première guerre mondiale et utilisation d'armes improvisées

Avec ses 10millions de morts la première guerre mondiale est l’un des conflits les plus meurtriers de l’Histoire. Elle marque l’entrée dans une ère de guerre totale, toutes les sociétés sont mobilisées et la violence prend une nouvelle tournure sans précédent.

On peut voir à travers cette guerre un aspect humain des conflits notamment à travers  les combats face à face dans le no man’s land. C’est un terrain rendu infranchissable par des réseaux denses de barbelés, battu par le feu des mitrailleuses, qui sépare les deux premières lignes. Le danger y est permanent et la mort survient n’importe quand au cours d’une patrouille, d’une corvée, d’une relève ou d’un bombardement.

no-man-s-land-02-g.jpg

Pendant le Première mondiale les armes classiques comme les fusils ou les mitrailleuses n’étaient pas forcément les armes les plus défensives contre l’adversaire. Les armes improvisées ont été utilisées par les soldats à défaut des armes classiques :

La pelle qui fut utilisée pour aller à l’assaut par les soldats. La pelle bien aiguisée est une arme plus commode et beaucoup plus utile; non seulement on peut la planter sous le menton de l’adversaire, mais, surtout, on peut asséner avec elle des coups très violents ; spécialement si l’on frappe obliquement entre les épaules et le cou, on peut facilement trancher jusqu’à la poitrine. 

pelle-4.jpg 

La baïonnette est une arme blanche souvent utilisée pour le corps à corps, cependant sa taille peut être un inconvénient.

De nombreux soldats préféraient utiliser un outil de tranchée comme une pioche ou une pelle dont les bords étaient aiguisés plutôt que l'encombrante baïonnette.

 

Lors de la guerre des tranchées, les armes conventionnelles des soldats (fusil et baïonnette) étaient inutilisables dans les boyaux étroits des tranchées, les soldats demandèrent donc des couteaux car plus faciles à utiliser lors des corps à corps. A l’origine il s’agissait souvent de couteaux personnels ou de baïonnettes qui furent raccourcis et aiguisés, ils étaient portés dans la botte ou dans la poitrine des soldats afin de les sortir facilement en cas de conflits.                                                                                                                   

couteau-1.png

 Comme les troupes étaient mal équipées pour la guerre de tranchées, des armes improvisées apparurent comme des masses d'armes ou les poings américains. La masse d'arme est une arme constituée d'une masse lourde accrochée au bout d'un bâton plus ou moins long, les soldats la fabriquaient à l’aide d’une pierre attachée à un bâton pour se défendre.

image1in-n-1.png

Le poing américain est une pièce de métal dans laquelle on passe les doigts.

Il est de base né aux Etats-Unis pendant la guerre de sécession mais fut également utilisé lors de la première guerre mondiale, il était fabriqué par les soldats à l’aide des munitions qui étaient pour la plupart en plomb, le plomb est un métal facile à couler les soldats n’avaient donc pas trop de difficultés à les fabriquer, ils avaient l’avantage d’éviter à la personne qui s’en servait de se blesser la main et aussi de renforcer la force et l’impact du coup, l’ennemi était donc plus vite blessé

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site